Acheter-moins-cher.com, comparateur de prix non biaisé

28 septembre 2017 Le comparateur de prix non biaisé Acheter-moins-cher.com demande à la Commission Européenne d’appliquer à partir de tout de suite les pénalités contre Google pour non-conformité

Le 28 septembre 2017 Google a éliminé la concurrence sur le marché de la comparaison des prix en modifiant son algorithme pour pénaliser spécifiquement les sites comparateur de prix dans son index général.

Aujourd’hui 28 septembre, Google n’a pas enlever ses pénalités sur Acheter-moins-cher.com alors qu ‘il a été condamné pour abus de position dominante et devait cesser son abus le 28 septembre 2017. A la place, Google propose un système d’enchères qui a déjà été rejeté il y a quelques années car il ne résout en rien le problème d’abus de position dominante sur le marché de la comparaison des prix.

Au début des plaintes et de l’enquête de la Commission, Google Shopping était un comparateur de prix gratuit pour les boutiques. Lorsque la Commission a condamnée Google pour abus de position dominante en 2017, Google Shopping était devenu ouvertement un système publicitaire, payant au clic pour les boutiques : il suffit de payer le plus pour être en tête de liste. Google Shopping, ancien comparateur de prix, est devenu en 10 ans un système publicitaire, des Adword avec des images. Google a mis en place ce système payant en 2013, soit 3 ans après le début des investigations de la commission européenne. Plus question de comparateur de prix ou de comparaison ou pour le consommateur de trouver le meilleur prix d’un produit.

Google a éliminé les concurrents du marche de la comparaison des prix et ce faisant, à transformer son comparateur de prix en un outil publicitaire : il voudrait maintenant que ses concurrents deviennent aussi des outils publicitaires :la commission européenne ne doit pas accepter ces manipulations. Que devient la comparaison des prix et l’interet du consommateur europeen?

Acheter-moins-cher.com est un vrai comparateur de prix non biaisé depuis 1998 . Notre modèle économique de vrai comparateur de prix n’est pas compatible avec l’achat de mot clef ou de publicité aux encheres: cela ne correspond pas du tout à la philosophie de notre site qui est de donner le vrai meilleur prix à nos visiteurs. Avec cette solution de Google, Acheter-moins-cher.com qui a souvent été cite ou sondés par des indépendants comme un des meilleurs comparateurs de prix ne voit aucun changement dans sa visibilité: rien n’a changé et Google abuse toujours.

Le consommateur pouvait facilement trouver le vrai moins cher d’un produit avec nos offres : Il ne trouve pas le moins cher avec la proposition de Google: au contraire, les prix vont encore monter et la vrai comparaison des prix sera toujours aussi difficile pour le consommateur européen depuis la mainmise de Google sur ce secteur. Le commerçant avait accès à la visibilité gratuite et à la tête de liste si il était le vrai moins cher en prix Aujourd’hui, il est complètement absent et les prix vont encore monté, au profit de Google.

Le comparateur de prix non biaisé Acheter-moins-cher.com demande à la Commission Européenne d’appliquer à partir de tout de suite les pénalités contre Google pour non-conformité.

Google doit enlever les pénalités qui pèsent sur les vrais sites comparateur de prix dans son index général. Si Google.veut vendre aux enchères des super Adword sur le cote avec des images, rien ne l’empêche. Si Google veut créer un vrai comparateur de prix qu ‘il traitera de la même façon que les autres, normalement, dans son index, rien ne l’en empêche.

Google a tué la concurrence en les dégradant dans son index en modifiant son algorithme, il a été condamné pour cela, il doit maintenant enlever ces pénalités. Frederic LAMBERT Gérant d’Acheter-moins-cher.com fredericl (at) Acheter-moins-cher.com
Back to top